Un side-car Gold en vadrouille en Espagne et Maroc (1)

Modérateur: pcn

Un side-car Gold en vadrouille en Espagne et Maroc (1)

Messagepar Chris12 » Mar 14 Mai 2019 22:06

Première partie : de Villefranche de Rouergue à Rabat

Le pourquoi

Entre septembre 1976 et juin 1978, Anny et moi avons vécu deux ans au Maroc, à Sidi Slimane exactement, dans le nord du pays, un coin pas touristique pour deux sous. Réfractaire au service militaire obligatoire à l'époque (eh oui, les djeuns), j'étais un VSNA – enseignant de français, et Anny aussi – au lycée B.I.R.D. du patelin. On y était descendus à deux véhicules – Anny en conduisant sa Fiat 127 et moi ma Norton 850 Commando. On en a bien profité pour visiter le pays, puis on est rentré en France après cette expérience enrichissante à bien des points de vue, mais on y est jamais retourné, et ça nous titillait d'aller voir comment le pays a évolué en 40 ans.
Deuxième raison, nous réconcilier avec l'Espagne. Une formule qui peut paraître bizarre, mais qui tient au mauvais accueil qu'on y a reçu chaque fois qu'on y est allé ou simplement passé, que ce soit il y a 40 ans pour aller au Maroc, ou bien plus tard pour nous rendre au Portugal, ou plus récemment lors des petites excursions qu'on y a faites lors de balades dans les Pyrénées.
Donc direction le sud du Maroc, en passant par l'Espagne, avec des étapes dans des villes marquantes : Barcelone et Grenade en descendant, Séville et Cordoue en remontant.

Image

Le comment

Ben, en side-car, évidemment !
Je ne connais pas de meilleur moyen de voyager pour découvrir un pays : cela reste une moto, on fait partie du paysage, on n'est pas enfermé dans une boîte (petite ou grande), donc ouvert aux rencontres, fragile, précaire peut-être, mais c'est justement ce qu'apprécient les gens des pays traversés, et tant pis si je vexe quelqu'un, mais aller au Maroc avec un camping-car de cinquante mille boules ou plus, je trouve ça complètement déplacé.
Quant à la moto solo, super tant que ça roule, mais dès que tu t'arrêtes quelque part pour visiter, tu dois te trimballer tout l'équipement – sous le cagnard en plus. Nous, side-car garé et les casques et mon blouson rangés hors de la vue dans le coffre et le top-case, on est en « civil » en quelques secondes.
Normalement, le voyage devait se faire en BMW 1150/Dedôme, mais voilà : fin février, on s'est fait une virée de 850 km en trois jours dans les Corbières, et mes genoux n'ont que très moyennement apprécié la position très repliée du Roadster BM, en particulier au retour où on a enquillé plus de 300 bornes sans autre pause que celle du déjeuner. Donc je me tourne vers ma vieille baroudeuse de 37 ans d'âge et 98.000 km, ma chère Goldwing 1100 et son Jewell (Pour rappel : Croatie-Bosnie-Montenegro en 2009, Pologne-Hongrie-Croatie en 2010, entre autres). La position de conduite me convient parfaitement, tout comme son caractère paresseux génial pour le tourisme, et le coffre du Jewell est deux fois plus grand que le Dedôme. Mais est-ce bien raisonnable ?

Image

98185 km au compteur au départ ; 98380 km au retour : c'est quoi, c'te arnaque ?

Image

La préparation

On s'en doute bien, on ne va pas se lancer dans une expédition pareille (que j'estime entre 5000 et 7000 km) sans une préparation aux petits oignons :
- vidange moteur
- vidange du pont (une première pour moi depuis 10 ans que j'ai cette moto)
- vidange du circuit de refroidissement (une autre première, et l'ancien liquide était aussi propre que le nouveau)
- remplacement des filtres (huile, air, essence)
Les plaquettes sont bonnes ; les pneus ne sont pas neufs, mais devraient tenir la distance.
Ah ! Ne pas oublier la pression des pneus !
Epicétou !
En pièces détachées, j'emporte un câble d'embrayage, un jeu de disques de friction, une butée et une tige d'embrayage, ainsi qu'ue bombe anti-crevaison.
Pas d'assurance spéciale assistance – rapatriement : rien de tout cela !

La philosophie

C'est de l'itinérant, au petit bonheur la chance. Seules les deux premières nuits à Barcelone sont réservées avant le départ. Les autres hébergements (hôtels, gîtes, maisons d'hôtes) seront trouvés sur Internet, généralement la veille pour le lendemain, mais aussi parfois deux heures avant seulement. Vous aurez compris qu'on n'est pas encore mûrs pour les voyages organisés ! De même pour la traversée Algeciras-Tanger, l'expérience montrera qu'on a bien fait de ne pas réserver.
Le coffre du Jewell reçoit un sac de voyage par personne, une glacière souple, un sac à chaussures ; il reste de la place pour y mettre le casque jet d'Anny et le sac de réservoir en cas de besoin (parking peu sûr, par exemple). Le sac de réservoir referme ma combine de pluie, une paire de gants de rechange et quelques bricoles. Le top case abrite celui de mes deux casques que je ne porte pas – les deux quand on est garés. Derrière moi sur la selle, un sac polochon avec deux sacs de couchage et des bâtons de randonnée. Un jerry-can de trois litres d'essence est fixé avec des des sandows sur le côté droit du porte-bagages.

Sophistiqués, le bidon de trois litres d'essence et sa fixation ; ça a failli être plus utile sur l'autoroute espagnole qu'au Maroc. :wink:

Image

Dimanche 14 avril – le départ, ça caille ! Et première panne !

5° ce matin ! Ouf ! Il ne pleut pas. 5° à Villefranche, ça veut dire 0° sur le plateau du Larzac et avec mes petits gants d'été j'aurai presque l'onglée avant la descente sur Lodève. Faut dire que notre destination, c'est le sud marocain, et non une hivernale, alors, on n'allait pas s'encombrer de doudounes. Anny a enfilé tout ce qu'elle pouvait, moi un pantalon coupe-vent sur le jean et la doublure dans mon blouson d'été. Je démarre avec l'intégral, le petit jet, ce sera pour plus tard.
La sortie de Villefranche se fait par une bonne côte que la Gold avale sans rechigner, apparemment ravie d'être du voyage. Viaduc de Millau, une photo ? Non, on roule !

Image

Cela ronronne, jusqu'au Caylar, au moment où se fait entendre un bruit de chignole semblant venir de l'avant. Freiner ? Non, ce ne sont pas les plaquettes, mais le bruit diminue en même temps que la vitesse. On s'arrête dans une station pour y regarder et faire le plein. Après quelques allers-retours sur le parking poids lourds, je m'aperçois que l'aiguille du compteur a la danse de Saint-Guy, avant de ne plus bouger du tout. Qu'à cela ne tienne, je débranche le câble, et tant pis pour les indications de cet instrument. Déçu quand même, je voulais immortaliser le passage aux 100.000 loin de nos pénates, mébon ! Et le kilométrage des étapes sera celui donné par Google Maps, qui ne tiendra pas compte des excursions, ni des détours effectués pour trouver de l'essence, nos hôtels ou notre route en l'absence de panneaux.
On rejoint notre premier point de chute, le camping Tres Estrellas à Gava de Mar, au sud de Barcelone, dans lequel nous avons loué un petit bungalow pour deux nuits, après 530 km.

Le lendemain, nous allons en ville en bus pour visiter les incontournables, principalement dus à Gaudi : la fameuse Sagrada Familia (toujours inachevée), la Casa Batllo, la Pedrera, le parc Guell, puis le quartier gothique et les ramblas… On se sent bien dans cette ville, même si une immense banderole dépliée sur un bâtiment appelle à rejeter les touristes, jugés responsables de la flambée des prix de l'immobilier.

Image

La Sagrada Familia, des "toutous" par milliers et des grues...

Image

A 140 € le kilo de jambon ibère, faut avoir très faim !

650 km nous attendent le mardi pour rejoindre la jolie chambre AirBnb qu'Anny a dénichée au sud de Murcia, que de l'autoroute quasiment. Petites remarques au passage : en Espagne, il y en a à péage, et d'autres sans. Et quand elles sont payantes, ça douille ! D'autant que les motos paient le même tarif que les caisses : on a pris une fois une claque de 33 euros ! Autovias et autopistas sont limitées à 120, mais ça, je m'en tape ! Quant à l'essence SP 95, elle tourne entre 1,35 et 1,38 € le litre.

Mercredi, départ à 8h45, histoire d'arriver suffisamment tôt à Grenade, l'idée étant de visiter en priorité l'Alhambra. Mais voilà, à 11h00, tous les billets de la journée sont déjà vendus ! Ça, c'est fait.

L'Alhambra, on ne le verra que de loin !
Image

Nous passerons encore quelques heures à Grenade, pour ne pas manquer le Quartier Albaicin, le Mirador de San Nicolas : quartier très sympa, petites places très animées avec restaurants et musiciens.
Il faut maintenant terminer cette route jusqu'à Algeciras, Et elle nous paraît bien longue ! Nous y arrivons vers 19h30, trouvons l'agence qui est recommandée pour ne pas se faire arnaquer sur les billets de bateau et par chance il y a un hôtel juste à côté, ça fera l'affaire (Hostal Soriano). On se bricole un repas avec des tapas avant de rentrer à l'hôtel.
Pas loin de 500 km aujourd'hui.

Jeudi 18 avril / jour 5
Le port étant à une quinzaine de minutes de notre hôtel, nous y arrivons bien à l'avance pour le bateau de 10h et fichtre, il se met à pleuvoir à verse ! Et voilà qu'on apprend que notre bateau a 2 heures de retard...  Donc attente sous la pluie, réfugiés dans le bloc toilettes minable avec 4 motards anglais, dont un à bord d'une Commando identique à la mienne d'il y a 40 ans !

On embarque enfin à bord de ce fichu ferry !
Image

Je poireaute, tu poireautes, nous poireautons...
Image

Bon, on se croyait sortis mais on va apprendre à ne pas être pressés : plus d'une heure d'attente à la douane ! Enfin libres à 15h30… (donc 14h30). Nous avions prévu de commencer notre circuit par l'intérieur du pays mais les prévisions météo sont beaucoup plus favorables sur la côte. Cap sur Rabat donc, par l'autoroute (250 km) avec un fort vent latéral.

Image

Le royaume a donc maintenant une ligne TGV, quelques autoroutes (à péage, prix dérisoire), des ronds-points, des ralentisseurs, des radars, des éoliennes. Mais une fois sortis de l'autoroute, on retrouve le Maroc éternel : charrettes tirées par des ânes, les mobylettes à contresens, les piétons qui traversent partout et n'importe comment ! On galère un peu pour trouver un logement, galère pour y arriver, mais nous voilà installés dans une belle villa Airbnb à Rabat pour 2 nuits. Très bon tagine le soir dans un chouette resto au coin de la rue et premier thé à la menthe avec notre dessert.
Avatar de l’utilisateur
Chris12
 
Messages: 139
Enregistré le: Dim 22 Mai 2016 16:48
Localisation: Villefranche de Rouergue (12)

Re: Un side-car Gold en vadrouille en Espagne et Maroc (1)

Messagepar sam95 » Mar 14 Mai 2019 22:49

Chouette, vivement la suite
La restauration de mon side c'est en images sur:

Image
Avatar de l’utilisateur
sam95
 
Messages: 836
Enregistré le: Mer 3 Oct 2012 21:21
Localisation: Ermont 95

Re: Un side-car Gold en vadrouille en Espagne et Maroc (1)

Messagepar solexnihilo » Mer 15 Mai 2019 8:05

ben tu vois, ça fait pas 2 minutes que je lis, et j'ai déjà le cul qui me démange d'être sur la selle ...
Et la Gold qui fait sa coquette et refuse d'afficher les 100 000 ! j'adore !

impatient de lire la suite ;-)

et puis 40 ans avec ton Annie, et toujours partants pour une virée à 2 ... cela n'a pas de prix.
BOB un 1000 GTR Jeaniel condor, parti chez Brice,puis Zig, un 1300 XJR attelé à un Jok' parti en Bretagne et maintenant un panier Ural
Avatar de l’utilisateur
solexnihilo
 
Messages: 1642
Enregistré le: Ven 3 Juin 2016 19:26
Localisation: Caen Calvados 14

Re: Un side-car Gold en vadrouille en Espagne et Maroc (1)

Messagepar Kev » Mer 15 Mai 2019 8:38

Holà !

Très sympa à lire, j'attends la suite... :wink:

Kev.
Team "Les Salles Gosses" (facebook) !!
Avatar de l’utilisateur
Kev
 
Messages: 5257
Enregistré le: Dim 20 Juil 2014 22:13
Localisation: Arcachon

Re: Un side-car Gold en vadrouille en Espagne et Maroc (1)

Messagepar sapeurad » Mer 15 Mai 2019 12:49

Merci de nous partager ce voyage!
ça donne effectivement envie de partir loin et longtemps!
Avatar de l’utilisateur
sapeurad
 
Messages: 85
Enregistré le: Lun 13 Avr 2015 14:53
Localisation: 27
    Voir la position géographique du membre

Re: Un side-car Gold en vadrouille en Espagne et Maroc (1)

Messagepar joys » Mer 15 Mai 2019 21:54

superbe début de CR on se croirait sur la route avec vous !!! hâte de lire la suite
joys
Avatar de l’utilisateur
joys
 
Messages: 643
Enregistré le: Mar 19 Avr 2016 13:53
Localisation: haute marne
    Voir la position géographique du membre

Re: Un side-car Gold en vadrouille en Espagne et Maroc (1)

Messagepar Chris12 » Jeu 16 Mai 2019 13:13

Merci pour les commentaires encourageants !
La suite, ce sera pour après ce week-end, comme il doit pleuvoir, j’aurai du temps :mrgreen:
@ +
Avatar de l’utilisateur
Chris12
 
Messages: 139
Enregistré le: Dim 22 Mai 2016 16:48
Localisation: Villefranche de Rouergue (12)

Re: Un side-car Gold en vadrouille en Espagne et Maroc (1)

Messagepar picolino » Jeu 16 Mai 2019 15:39

Rien de plus à rajouter...
Je te rejoins sur le compteur, c est dommage car on a tous la même banane à se retrouver avec une meule toute neuve...

On attend la suite du récit.
2 solos
DUCATI 900SSie 90 000 kms
HONDA 500CB cafra 135 000 kms

11R attelée DJ en cours de rénovation
picolino
 
Messages: 178
Enregistré le: Mer 20 Déc 2017 8:48
Localisation: LA ROCHELLE

Re: Un side-car Gold en vadrouille en Espagne et Maroc (1)

Messagepar Py21 » Jeu 16 Mai 2019 17:02

Pour le compteur je me suis arrêté au bord de la route pour photographier le 99999, puis 1 km plus loin en espérant le 00000, mais là, horreur, Mr Honda avait ajouté un chiffre supplémentaire à gauche :cry:
Py21
 
Messages: 322
Enregistré le: Mar 1 Mai 2007 9:18
Localisation: Près de Dijon
    Voir la position géographique du membre

Re: Un side-car Gold en vadrouille en Espagne et Maroc (1)

Messagepar pierrot 88 » Jeu 16 Mai 2019 17:19

merci pour ce cr , c'est un plaisir a lire !!!!
en plus ton side me rappelle ma premiere guzzi attelé a un Jewell 2places + la meme fourche beringer . :wink:
le vosgien
Avatar de l’utilisateur
pierrot 88
 
Messages: 206
Enregistré le: Lun 5 Aoû 2013 8:37
Localisation: memenil 88600 (les vosges)
    Voir la position géographique du membre

Re: Un side-car Gold en vadrouille en Espagne et Maroc (1)

Messagepar Denis03 » Jeu 16 Mai 2019 20:23

Merci de nous faire voyager et bravo en tout cas :P

j’espère pouvoir aligner autant de bornes dans quelques années et faire comme vous pas forcément au même endroit , ma femme est d’origine portugaise donc ça pourrait être ça mon voyage à moi mais là pas assez d’experience :roll:
Denis03
 
Messages: 763
Enregistré le: Dim 6 Jan 2019 18:19
Localisation: 03270 hauterive
    Voir la position géographique du membre


Retourner vers Compte Rendu de sortie,balade,ou vacances

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 4 invités